Nicole Pérignon

Diplômée de l’École des beaux arts d’Orléans et de l’école des Arts décoratifs de Strasbourg, Nicole Pérignon est typoétesse, graveure et graphiste, elle crée des mots-images, écrit, répond à des commandes et enseigne le design graphique. 

Depuis 2012, elle signe la création graphique, les illustrations et les abécédaires de la revue de poésie VA!. Elle a été invitée au Salondulivrejeunessede Montreuil, au Printempsdespoètesà Paris, aux marchés du livre et de la poésie de Tinqueux, Troyes, Charleville-Mézières, Grenoble et Chaumont. Elle a été sélectionnée pour les éditions#3et#4(2012-2015)del’Artothèquede Champagne-Ardenne, ses œuvres sont exposées en France et à l’étranger. Elle a bénéficié d’une bourse d’aide à la création de la DRAC et de la Région Champagne-Ardenne (2013) pour l’œuvre Métis_sageunabécédairegéant,exposéeauCentredeCréationpourl’EnfancedeTinqueux (2014).L’année suivante, ses premières séries de photographies «Métis minérales» sont exposéesà «La Maison Laurentine», Centre d’arts à Châteauvillain, puis elle initie un cycle de recherches avec des entretiens de poètes disparus gravés à même le papier et présentés à la Galerie du Campus Colbert à Reims (2015). Elle est invitée en résidence pour Jardinpoèmes, une exposition monographique dans laquelle elle met en espace des gravures, des monotypes végétaux et des poèmes à la «Maison de l’amitié France-Amérique» de Château-Thierry (2017). Depuis 2016, elle développe Les Consultations poétiques de Noéllie Coeïn, une forme hybride qui combine la typographie, la gravure la poésie et la performance théâtrale (avec Lucie Boscher, comédienne), qu’elles présentent en entre-sorts au Cellier, pour le Festival Orbis Pictus et Frichorama, biennale d’art contemporain (2018-19-20 Reims). L’été 2019 elle est invitée en résidence à la galerie Hasičský dům de la ville de Telč, elle y présente un ensemble d’œuvres gravées, des mots sculptés dans la terre et des monotypes offrant une vision «organique» du langage. La Médiathèque Georges Pompidou l’invite à exposer ses carnets et livres d’artistes inédits pour les journées du patrimoine (Châlons). En décembre elle conçoit l’installation Ipséïtéavecune sélection d’œuvres majeures dans son parcours artistique (Slash/4, Cellier de Reims). En 2020, confinée, elle écrit deux séries de poèmes (Poésie dé-failles, Formes brèves), une nouvelle (Mirama) et pose le principe de Phloèmeliber, dans lequel elle rapproche la photographie de la gravure en plongeant des papier incisés  dans des bains agrémentés de pigments. De ces images naissent des graphies, rhizomatiques, support des poèmes interrogeant le paradigme croissance-ressources disponibles. En 2021, elle signe l’œuvre d’art originale éditée par le Centre de Créations pour l’Enfance de Tinqueux, et entre dans la collection de multiples sérigraphiés dont le fil est Point de vue(s) cette année. Elle crée le design TYPO-graphique du 40e Opus de «DÉZOPILANT», association pour la promotion du fait poétique sur le thème du Désir, en déployant les mots dans un corpus de plis. Les 41e et 42e formeront un triptyque inédit diffusé par le collectif du même nom, à Paris pour le printemps des poètes.

Les publications :

La biennale de la Fileuse, Friche Artistique de Reims (2017)
Catalogue édité par la Ville de Reims pour la Fileuse.

Artothèque #4 de la Région Champagne-Ardenne, (2015)

Catalogue édité par la Région Champagne-Ardenne

http://culture.cr-champagne-ardenne.fr/fr/pages/704-arts-visuels-musees

Artothèque #3 de l’Orcca, (2012)

Catalogue édité par l’Office Régional culturel de Champagne-Ardenne

Revue de poésie VA ! saisons : bleu, pourpre, vert, orange, rouge, jaune, prune

Éditée par Centre de Créations pour l’enfance, Maison de la Poésie. (2012-2017)

Les Ateliers de la Culture, «Crispations», «Cris & passions», (2012-2013)
Les Ateliers de la Culture, «Tram et strates», (2008)
 Édition : la Ville de Reims,
avec le concours de l’État et de la DRAC

La Lettre Filons l’info n° 9 et n°11 (printemps 2011 et 2014). 

Édition : la Ville de Reims pour la Fileuse.