Les {CP} av Nœllie au Cellier

Ces 10, 11, et 12 janvier 2019, Les Consultations Poétiques de Nœllie Cœïn se sont jouées en interludes avec la pièce Bonnes, du Collectif Plastics Parasites. Nicole Pérignon a conçu un chemin au moyen d’une structure mobile, sur laquelle des pages embossées de mots formaient une garde de poèmes en apesanteur sur des structures filaires étranges… Passé le portant, un arbre fixé sur une chaise, dans lequel des mots enroulées autour des branches tortueuses attirent le regard quand les yeux se posent sur la paire de jambes éclairées. À 3 pas, le chevalet noir surmonté d’un chapeau  semble veiller sur une photographie argentique, son grain offrant une vision étrange du minéral. Dans la grotte la pierre les plis mènent à l’aragonite, une forme cristalline polymorphe qui fait lien avec la poésie du dedans et du dehors dont parle Henri Michaux. Nœllie Cœïn fait éprouver l’évocation des mots au cours de chaque Consultations Poétiques exclusive. Non loin de là circulait un plateau sur lequel étaient disposés des signes abstraits imprimés sur des tickets blancs. Sept pas après cette «garde-poèmes», cinq après l’arbre, les jambes, et autant jusqu’à la salle Esmeralda Quand le spectateur son ticket en main, se trouve devant la porte entrouverte, Nœllie Cœïn l’attend…